C’est toujours la même chanson page

Une badinerie théâtrale et musicale au cœur des textes de chansons d'amour

avec Stéphane Adam, accompagné par Yuna Watt au violoncelle, dans une mise en scène de Fred Renno

Prenez une bonne chanson d'amour.
Déshabillez-la délicatement de sa méodie originelle pour n'en conserver que le texte.
Rien que le texte !
Mettez-le en bouche, puis rehaussez les mots dits d'émotions fortes et de doux sentiments.
Arrosez généreusement d'une dose de décalage et d'un zeste de détournement.
Accompagnez le tout de quelques notes nouvelles, inattendues et boisées.
Elle n'en a plus l'air, mais parole, C'est toujours la même chanson !

LES CHANSONS D'AMOUR ONT LA PAROLE...

Le texte est composé de 20 chansons d'amour francophones délestées de leur musique. La sélection s'est voulue la plus éclectique possible. Ainsi, nous passons allègrement de Joe Dassin à Jacques Brel, de Claude François à Barbara, de Brassens à Johnny ou de Charles Trénet aux Rita Mitsouko pour ne citer qu'eux... L'accompagnement musical puise quant à lui dans les standards internationaux pour offrir à chacun de ces textes un décor sonore inédit.

Et ces chansons, c'est comme si on les entendait pour la première fois. D'ailleurs on ne les identifie pas toute suite. Ces premiers mots, ça nous dit bien quelque chose, mais quoi ? Et puis ça y est ! On sait ! Et on s'amuse du décalage entre ce texte dit, son nouvel écrin musical et cette chanson dont on se souvient. C'est drôle, mais pas seulement. C'est sensible aussi. Car en un rien de temps, un univers se met en place, un personnage s'esquisse, une émotion est apparue.

Au bout du compte C'est toujours la même chanson présente une galerie d'amoureux types, burlesques, odieux, ridicules ou touchants.

Les représentations peuvent être accompagnées d'ateliers.

Tout public à partir de 10 ans
Jauge : 100 personnes maximum
Durée : 1h15 (adaptable)
Espace de jeu de 3x4m minimum

Atelier de recherche collaborative
Public visé : tout public à partir de 12 ans, avec ou sans expérience théâtrale
Jauge : 15 personnes maximum

La création de ce spectacle a reçu le soutien du "Forum" de Nivillac dans le cadre du festival des "Terres Défrichées", de la médiathèque de Saint-Lô, du réseau des médiathèques de la Communauté de Communes du Pays de Redon, de la Spedidam et du Conseil Départemental d'Ille et Vilaine

Prochaines représentations...

  • 19/12/17 La Chapelle-des-Marais (44) à Médiathèque
  • 09/02/18 Challans (85) à Médiathèque
  • 13/02/18 Saint-Germain-lès-Arpajon (91) à Médiathèque
  • 20/02/18 Pont-Péan (35) à Espace Beausoleil
  • 09/03/18 Theix (56) à Médiathèque
  • 18/05/18 Blainville-sur-Orne (14) à Médiathèque
  • 01/06/18 Bouguenais (44) à Médiathèque
  • 02/06/18 Missillac (44) à Médiathèque

Le spectacle a déjà été joué, entres autres : dans les médiathèques d’Orvault (44), de Vassy (14), de Berric (56), de Dinard (35), de Saint-Evarzec (29), de Renac (35), de Saint-Ouen-des-Besaces (14), de Guémené-Penfao (44), de Cordemais (44), d’Allaire (56), de Guingamp (22), de Plessé (44), de St Dolay (56), de Marzan (56), de Saint-Lô (50), de Redon (35)...

ainsi qu'au théâtre de Verre de Châteaubriant (44), au Festival les Scènes Déménagent à Fougères (35), au festival de la Pomme d'Orange à Peillac (56) et au festival Terres Défrichées à Nivillac (56).