DEHORS, MOLIÈRE ! (ou l’École de la rue)

Création 2022 pour l'espace public, soit… 400 ans après la naissance de Jean-Baptiste Poquelin en 1622

Vous pensez que de Molière on a tout dit ?
Et que chacun en est suffisamment instruit ?
Pourtant bien des gens n’en ont pas encore ri,
Notamment des trois œuvres que nous avons choisies.

La compagnie du Pavé Royal recrute !

Pour célébrer les 400 ans de Molière, la compagnie du Pavé Royal a décidé de monter « l’École des femmes » pour la rue. Le projet est ambitieux et le chantier en cours, mais la distribution n’est pas bouclée. Il manque les rôles d’Agnès et d’Horace, les deux jeunes amoureux de la pièce. Une audition publique est donc organisée, mais, bien sûr, rien ne va se passer comme prévu !

Un vaudeville de rue qui parle à la fois de Molière et du théâtre d’aujourd’hui.

3 pièces qui en disent long sur Molière...

Voici quelques années, à l’approche de son 400ème anniversaire en 2022, une idée a commencé à germer et ne nous a plus jamais quittés : créer un spectacle sur Molière, avec une envie impérieuse de le jouer pour l’espace public, de le sortir des théâtres et des manuels scolaires, pour le rendre accessible à toutes et tous.
Ce qui nous anime fondamentalement dans ce projet est l’envie d’éclairer la singularité du génie de Molière et sa résonance dans la production théâtrale d’aujourd’hui. Car, 400 ans après sa naissance, les sujets qu’il aborde dans ses pièces demeurent incontestablement d’actualité, et nous restons les héritiers de l’art de la comédie tel qu’il l’a initié.

Nous avons choisi de nous inspirer de ces 3 pièces qui ont chacune apporté de la matière à notre écriture : L’École des femmes pour entendre la langue de Molière, La Critique de l’École des femmes pour aborder la question du théâtre, et L’Impromptu de Versailles qui se joue des frontières entre la réalité et la fiction, et s’amuse à dérouter le spectateur par un procédé de théâtre dans le théâtre…
Il s’agit donc d’un joyeux mélange d’écriture originale (en prose contemporaine) et d’extraits de L’École des femmes, dans un spectacle que nous voulons tout à la fois enlevé, drôle et mordant.

Cette création pour l’espace public a pour source d’inspiration et toile de fond 3 des 32 pièces que Molière a laissées à la postérité : L’École des femmes, La Critique de L’École des femmes et l’Impromptu de Versailles.
Ces 3 pièces lèvent une partie du voile sur le prodige de son incroyable longévité et éternelle modernité et nous offrent un véritable mode d’emploi de la conception que Molière se faisait de son art, conception en bonne part constitutive de notre théâtre moderne : une comédie pour parler d’un sujet de société, l'irruption du vrai dans le théâtre, le jeu naturel, le rire miroir…

UN SPECTACLE DE RUE INTERACTIF

Depuis son origine, notre compagnie s’évertue à proposer un théâtre pluriel, ouvert et accessible à tous les publics, un théâtre qui s'installe et s'exprime dans des lieux inhabituels et tout particulièrement « hors les murs ».
Ses oeuvres y étant rarement jouées, il nous est apparu à la fois essentiel et enthousiasmant de porter le sujet « Molière » dans l’espace public. C’est en effet pour nous l’endroit idéal pour
soumettre les questions posées précédemment à la réflexion des spectateurs d’âges, de cultures et d’horizons divers qui composent le parterre des spectacles de rue. Du reste, l’action de L’Ecole des femmes se déroule précisément dans une rue.
Nous aimons instaurer avec le public un rapport de proximité, d’interactivité et de complicité en effaçant la distance entre spectateurs et artistes.
Les spectateurs joueront ici un rôle particulier : celui d’intermittents inscrits à une audition.

Photos : Laëtitia Rouxel

Nos partenaires :

- DRAC Bretagne
- Région Bretagne
- Le Canal, Théâtre Intercommunal du Pays de Redon (35)
- Réseau 4 ass et Plus à Concarneau (29)
- Ville de Theix-Noyalo (56)
- Redon Agglomération et Ville de Redon (35)
- Association ALARUE, festival les Zaccros d’ma Rue, à Nevers (58)
- Centre culturel Le Vieux Couvent à Muzillac (56)
- La source, Médiathèque de Saint-Lô (50)
- ADAMI

Durée : 75 minutes
Jauge : 200 spectateurs.

Avec :
Mechtilde Keryhuel
Stéphane Adam
Johann Sauvage
et quelques candidats surprises...

Mise en rue : André Layus
Textes : Stéphane Adam et... Molière
Décors et costumes : Lever le Rideau